ANNUAIRE VOYANCE SYMPHONY  

Votre portail d'informations Voyance

Annuaire de voyants & Thérapeutes professionnels classés par département . 

inscrivez-vous

Annonceurs de la Voyance, votre pub Voyance ICI Annonceurs de la Voyance, votre pub Voyance ICI



La NASA a donc fixé la date de la fin du monde pour 2014 ou 2019

Une nouvelle fin du monde prévue pour le 2014 ou 2019

Dans l'éventualité ou l'on passe la fin du monde prévue pour décembre 2012, en voici deux autres de proposées. En effet, les experts de la NASA annonce que l’astéroïde 2002 NT7, qui, comme vous pouvez le voir, est assez immense, 10 fois moins gros que celui qui avait exterminé les dinosaures, pourrait entrer en contact avec la Terre et pourrait détruire un continent. Reste à savoir lequel?


Découverte d'astéroïdes menaçant la Terre pour 2014 et 2019

Un astéroïde de 1,2 kilomètres de diamètre, qui pourrait frapper la Terre le 21 mars 2014, est actuellement étroitement surveillé par les scientifiques, a annoncé mardi Kevin Yates, directeur de projet au Centre d'information astronomique britannique.
L'astéroïde d'une masse d'environ 2 600 millions de tonnes et d'une largeur de près de 1,2 km, progresse à près de 30 kilomètres par seconde.
Il a été repéré la première fois le 24 août par le Programme de recherche sur les astéroïdes proches de la terre (LINEAR) basé à Sorocco (Nouveau-Mexique). Baptisé "2003 QQ47", il a été classé au niveau 1 de l'échelle de Turin graduée de 0 à 10, qui sert à quantifier les risques de collision entre la Terre et un astéroïde. Ce niveau correspond à un "événement méritant une surveillance attentive".
Il existe en effet une chance sur 909 000 que l'astéroïde percute la Terre, et cette probabilité devrait décliner au fur et à mesure des observations qui affineront les estimations.
Le Dr Alan Fitzsimmons, l'un des experts attachés au Centre d'information basé à Leicester, tient toutefois à relativiser les risques de collision avec l'astéroïde. A ses yeux, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. "En toute probabilité, d'ici le mois prochain, nous connaîtrons son orbite avec une précision suffisante pour exclure toute possibilité d'impact", a-t-il rassuré.

"Il existe quelques incertitudes sur sa trajectoire", explique pour sa part le docteur Alan Fitzsimmons, du Centre d'information britannique NEO (Near Earth Object, objets approchant la Terre). Toutefois, selon lui, "il n'y a pas lieu de s'inquiéter du tout". Le centre "continuera à vérifier les résultats des observations" et à suivre l'évolution de l'astéroïde, précise pour sa part Kevin Yates, l'un des responsables du centre NEO.

De surcroît, un astéroïde baptisé 2002 NT7 a été identifié le 5 juillet dernier par LINEAR. Les astronomes américains ont calculé que l'astéroïde, dont le diamètre serait de 2 à 4 km, passera au plus près de la Terre le 1er février 2019, avec un risque théorique qu'il s'écrase sur la planète. "Les calculs montrent aujourd'hui qu'il existe un risque sur 60 000 que l'astéroïde frappe la Terre", a commenté le scientifique britannique Alan Fitzsimmons, de la Queen's University de Belfast, cité dans le quotidien The Gardian.
Nouvelles données
Des observations plus récentes viennent d'écarter le risque d'un impact avec la Terre de ces deux géocroiseurs qui ne sont plus listés comme tels.

La fréquence d'impact d'un objet céleste sur Terre, provoquant des dégâts régionaux et dégageant 1 000 mégawatts d'énergie, est estimée à 64 000 ans. A l'heure actuelle, l'astéroïde 1950 DA représente la menace la plus sérieuse : il y a une chance sur 300 qu'il percute la Terre le 16 mars 2880. Mais les "géocroiseurs" dangereux ne sont pas toujours détectés à temps et nous ne disposons actuellement d'aucun moyen pour les dévier ou pour les éviter...

Réagissez à cet article
En participant à cette rubrique, certains commentaires pourront  faire l'objet d'une publication.
les E-mails ne sont pas publiés.


 


 


 
IMPORTANT : ne pas oublier le Titre de l'article.






Haut de page
      
Haut de page