Paranormal : Histoires vraies...

2019

C’est avec une très grande joie que je vais vous présentez une toute nouvelle rubrique chez AVS : PARANORMAL / ESOTERISME.

Naissance de la Rubrique Paranormale / ésotérisme chez AVS

Je me nomme Stéphanie COLAS, connue sous le prénom STEFY. Je suis dirigeante du Cabinet Stefy Voyance depuis 2010.

Ma médiumnité à été « dormante » jusqu’au décès de ma grand-mère en l’an 2000. Bien que enfant je ressentais évoluer autour de moi des choses que je ne comprenais encore pas. J’ai pris possession de toutes mes capacités médiumnique la nuit de sa mort. J’ai sentie sa main glacée caressant mon dos … une frayeur pour une jeune ado de 15 ans. J’ai toujours sus que c’était par ce « toucher » qu’elle m’avait transmise mon hérédité.

Ce sont certains événements traumatisants qui m’ont conduit à faire de ma médiumnité mon métier et à surtout me spécialiser en résolution des phénomènes d’hantises :

Nous avons vécu pendant 3 ans avec mon époux et mes enfants dans ce qu’on appelle communément une « maison hantée ». Jusque là vous me direz rien de surprenant ! Toutes les maisons ont des âmes passantes ! Oui mais toutes ne contiennent pas des démons ne cherchant que votre mort en se servant de vos enfants comme moyen de pression…Nous y reviendrons dans mon prochain article…un peu de patience !

Depuis 2010, je propose des consultations de voyance, des soins de type « purifications énergétiques », et une aide pour la résolution des phénomènes d’hantises dans votre habitat. Qui de mieux que quelqu’un qui l’a vécu pour comprendre et savoir ce que vous ressentez …

Vous souhaitant bonne lecture de mes articles, je remercie AVS pour l’accueil de ma rubrique.


Et si mon histoire vous était contée…

2019

Nous en rêvions tant de cette maison, sur ce petit port de Bretagne…un déménagement tant attendu pour cette année 2009. Partir des Yvelines pour m’installer en Bretagne à toujours été mon rêve.

Lorsque j’ai visitée cette maison, je ne sais pas ce qu’il s est passé, je ne pourrais expliquer cette émotion. Une attirance inexplicable, quelques chose m’appelais en cette demeure je devais absolument signer pour que nous y vivions. Je ne m’y sentais pas énergétiquement à l aise au premier abord mais jetais happée, hypnotisé par ce besoin intense d’y emménager.

Je n’ais pas mis longtemps à comprendre que quelques chose y clochais. Le jour même de l’emmenagement alors que j’étais entrain de déposer des cartons dans la chambre de mes filles à l’étage, j’ai senti un « tourbillon » autour de moi. Comme ci qu’une centaine d entités tournais à grande vitesse autour de mois provoquant l’illusion de « tornade énergétique ».

Mon mari à toujours été très terre à terre, ne croyant qu’a ce qu’il voit. Mais au fur et à mesure des bruits étranges dans cette maison, des vents froids nous tournants autour, et des objets se déplaçant, il a dut se résoudre que quelque chose de bizarre était présent. Les premières nuits furent difficile, autant même dire que les 3 ans qui ont suivi dans cette maison on été d’une atrocité et d’une violence inouïe pour notre famille…


single-post

Cet homme, cette chose me regarde la nuit, il a des yeux rouge, je ne vois que ces yeux, on le surnomme « le bûcheron » c est tout ce que je sais de lui…

Il m’a regardé du 1er au dernier jour dans cette maison, ces yeux rouge pénétrant mon âme, me glaçant le sang. Que me voulait-il ? Pourquoi n’étions pas les bienvenus dans cette maison ? Qu’avons-nous fait pour que nous subissions tout ça…


Mes enfants aussi étaient touchés…j’avais l’impression de ne pas pouvoir les protéger…

Nous avons deux filles, âgées à cette époque de 6 ans et 20 mois, ainsi qu’un garçon de 2 ans.

Mes filles étaient le plus violement touchées. Elles sont les premières à avoir vu ce qu’elles ont appelés « les sorcières ». Des individus très grands, portant de grands vêtements sombres et des capuches leurs recouvrant entièrement la tête, ne laissant rien paraîtres d’eux. Ces « sorcières » se tenaient toujours devant leurs lits, les regardaient et sont devenus méchants au fur et mesure du temps qui s’écoulaient. Ma plus petite à eu des bleus sur le corps ainsi qu’une morsure avec des traces de dents manquantes. C est à ce moment là qu’elle a commencée à avoir ce qu’elle appelait sa « protège », une photo de la vierge toujours avec elle. Bien plus tard après notre départ, J ai appris par ma grande fille qu’ils l’obligeaient à se taire à ne rien me dire sur ce qu’elle voyait et sur ce qu’ils avaient fait à la petite sous peine de tuer sa petite sœur. Elle n’a rien put me dire avant qu’ont soient parties.

Mon fils, lui, voyait ce qu’il appelait « des chenilles bleus », c est à dire des champs électromagnétiques tellement puissants qu’ils sont visibles à l œil nu. Les « sorcières » le regardaient du trottoir d’en face…


single-post

Des enfants partout dans la maison… prisonniers des démons…

Hormis ces sorcières et le bucheron il y avait les enfants, ces enfants morts, habillé de l’époque de la guerre, ils étaient perdus, ne quittaient jamais les lieux, courant de jour comme de nuit d’une chambre à l autre….

Lorsque ma mère nous rendait visiter pendant une semaine, elle ressentait tout aussi et subissait des attaques.

Nous avons fait venir un médium et nous avons prévenu l’église….

Les encens, les bougies, les prières, les crucifix accrochés au mur n’ont fait que renforcer leur haine contre nous…

Nous étions arrivés au point qu’ils étaient là de jour comme de nuit. Je ne dormais plus, tentant de rester éveillée pour nous protéger, je surveillais tout le monde pour que mes enfants trouvent le repos. Ils me tournaient autour, me laissant jamais de répits.

Les seuls fois où je dormais, je quittais me corps, je me regardais dormir, et je regardais toutes ces entités grises rentrés à l intérieur de moi…et je me réveillais avec des traces de mains violettes autour du cou.

J’avais peur de tout, de prendre ma douche seule, d’être seule à la maison, j’avais peur de mourir et de ne plus pouvoir les protéger.

Je me suis cassé le coccyx et le sacrum …ils m’ont poussé dans les escaliers…

Ils voulaient que je meurs, ils m’ont suggérer à plusieurs reprise de me suicider. Mais je tenais bon pour mes enfants. Je suis tombé enceinte de notre 4ème enfant. Le soir de mon accouchement ils ont mis le feu à l’extérieur de ma maison…

La veille du déménagement, j’ai senti une main glacer m’enserrant la nuque, une douleur terrible suivie d’un craquement, quelque chose venais de me briser deux vertèbres cervicales …

Nous nous sommes enfuis, mes parents nous ont relogés dans une maison, nous avons quitté la Bretagne.


Nous avons découvert que la maison avait été construite sur un charnier de la seconde guerre mondiale et à quelques mètres avaient brulé vives des centaines de bonnes sœurs. (D’où le feu à l’extérieur de ma maison). Les mediums, le prêtre, personnes n’a put nous aider. La fuite à été notre seule recoure. Nous n’étions plus dans un contexte de maison hantée par des entités du bas astral, mais dans un contexte de démonologie. Une nouvelle famille à investit les lieux. Nous avons été prévenu par le voisinage, que leur petit enfant était devenu agressif une semaine après l emménagement. Le couple s est séparé quelques mois plus tard suite à des violences répétées.

A la suite de cette expérience hors du commun, je me suis spécialisée en phénomènes paranormaux et j’ai étudié la démonologie afin de comprendre certains phénomènes.

A ce jour, parmi mes enfants, seule ma grande fille garde les souvenirs douloureux de cette période…


Stéphanie COLAS (Stefy) pour AVS, ceci est une histoire vraie.

Article sous copyright - Toutes reproductions interdites.